Dans un communiqué commun datant du 8 septembre, Levi Strauss et Hennes & Mauritz (H&M) s’engagent à mettre un terme à l’emploi des techniques de sablage pour simuler les effets d’usure sur les jeans.

Technique du sablage de jeansLe sablage destiné à vieillir prématurément les toiles de denim est dénoncé depuis plusieurs années par nombre d’organisations de travailleurs du textile : cette technique employée généralement par les plus grands labels de jean provoque la silicose chez les ouvriers affectés à ces tâches, évoluant dans des conditions de travail ne répondant pas aux normes. Le comité de solidarité envers les travailleurs de ce secteur estime entre 8 et 10000 le nombre de personnes ayant été exposées et risquant de développer la maladie rien qu’en Turquie. Ce pays a interdit le procédé en 2009, mais les producteurs ont simplement déplacé leur fabrication vers l’Egypte, la Chine ou encore le Pakistan.

Levi’s et H&M avaient déjà imposé à leurs sous-traitants des normes de sécurité rigoureuses autour de ces techniques depuis plusieurs années, mais devant la difficulté d’appliquer ces mesures, les deux firmes ont donc décidé de cesser tout emploi de ces méthodes abrasives pour leurs gammes de denim.

Une première décision haute en symbole qui devrait encourager les autres producteurs à poursuivre l’initiative. La fédération internationale des travailleurs du textile, de l’habillement, de la chaussure et du cuir (FITTHC) poursuit quant à elle sa campagne de sensibilisation auprès de l’organisation mondiale de la santé et de l’organisation internationale du travail destinée à faire interdire cette pratique au niveau mondial.

Les techniques d’usure purement manuelles (ponçage, grattage, etc) restent les alternatives les plus répandues au sablage, mais à l’heure actuelle, c’est bien la technologie WattWash au laser qui semble la plus prometteuse.

Sources :
Communiqué officiel H&M / Levi Strauss
Communiqué de presse FITTHC
Be Sociable, Share!